Concert The Residents à Lille le 2 novembre 2017

2 jeudi novembre 2017

20h00

L'Aéronef L'Aéronef

24.70 €

Zoom sur l'artiste

Plus d'infos sur le concert The Residents à Lille

L'Aéronef et RUN Productions présentent : The Residents

Quelle acuité. Depuis plus de 40 ans, The Residents portent un regard caustique sur la pop culture. Loin d'être un groupe parodique, ils portent le fer là où les industries culturelles se mettent le doigt dans l'oeil. Mais les Residents sont-ils vraiment un groupe ? Bien avant Daft Punk, le plus connu des groupes d'inconnus a toujours entretenu le mystère sur l'identité de ses membres. Mondialement identifiés comme collectif pluridisciplinaire vêtus de smokings, visages le plus souvent dissimulés par des globes oculaires, coiffés de hauts de forme, les Residents sont plus une fraternité sans bannière qu'une franchise. D'illustres pré-Anonymous exhibant l'envers, l'enfer du décor de la société du spectacle et du simulacre existentiel. Un faisceau fantôme puisant sa source dans le bouillonnement psychédélique d'une Californie en surchauffe et les rivages des avant-gardes musicales, mutant au fil d'une discographie pléthorique et prémonitoire. Groupe à agrégation aléatoire, The Residents infiltrent l'ensemble des supports et médias disponibles. Pour ce spectacle inédit In Between Dreams, remontée acide d'un titre fameux de leur cultissime Commercial Album, nos conspirateurs s'affublent de masques à bec de corbin, évoquant autant la peste, le carnaval vénitien que notre moyen-âge numérique. Un rituel futuriste qui pique les oreilles et crève les yeux, libérant l'onirisme de chacun pour mieux interpréter le prétendu réel. Une remise en cause libertaire, où le questionnement est la solution. Nul besoin d'être initié pour savourer ce corrosif opéra de poche. Une comédie sonore et visuelle où les Residents accouchent par régurgitation de leur pulpe historique et incantations épiphaniques. Une nouvelle gestation, fruit de quatre décennies d'unions contre-nature imbriquant blues, punk, indus, electro, théâtre, multimédia, sous les regards concupiscents de Captain Beefheart, Pere Ubu, Devo, Eugene Chadbourne, Half Japanese, Butthole Surfers, Mr. Bungle...Une évolution des Residents, comme disent le Pokémaniaques, qui encore aujourd'hui se voit offrir la couverture du magazine de l'internationale des avant-gardes : The Wire. In Between Dreams : une oeuvre de parents inconnus mais dont seuls les Résidents peuvent en revendiquer la paternité.

Texte de Bertrand Lanciaux

Site web : https://www.facebook.com/aerolille

Annonce e-flyer